À côté de quels légumes puis-je faire pousser mes tomates ?

Originaires des régions chaudes et subtropicales, les tomates peuvent être cultivées partout dès lors qu’il ne fait ni trop chaud ni trop froid. Vous n’aurez ainsi aucun mal à les planter dans un jardin potager derrière la maison. Elles restent toutefois sensibles à la maladie, c’est pourquoi il faudra les associer à certaines plantes afin de limiter les affections. Il s’agit notamment de la technique appelée compagnonnage.

Les plantes à privilégier pour éloigner les parasites 

Pour favoriser leur développement, il convient de faire pousser des tomates à côté de plantes comme la laitue ou encore la carotte qui éloignent les maladies et garantissent de meilleurs rendements. L’œillet d’Inde quant à lui permet de repousser les vers de type nématodes ou noctuelles : organismes minuscules infectant la racine des plants. Le pied de cette variété libère en effet des composés qui stoppent le développement des larves.

Les plantes telles le souci ou le cosmos sont également conseillés pour bénéficier d’un effet nématicide modéré. Pour éloigner les bestioles (mouche, altise, etc.), le chou peut être une bonne idée. L’idéal serait de réaliser une culture intermédiaire entre les pieds des tomates. Vous pourrez ainsi récolter le chou avant les tomates améliorant par la même occasion la production.

Quelles plantes pour un meilleur rendement ?

Si certaines variétés sont particulièrement recommandées pour chasser les parasites, d’autres sont par contre conseillées afin d’optimiser la production. C’est notamment le cas du concombre qui envahit le terrain autour des plants en guise de port érigé permettant d’améliorer considérablement les rendements.

Le mildiou est une sorte de champignon venant tacher les feuilles et brunir les fruits. Pour prévenir son apparition, il est possible de faire pousser de l’ail, le basilic ou la ciboulette dans votre jardin potager. La sauge peut également éloigner le mildiou, mais elle devra être cultivée à moindre dose. Afin d’optimiser les rendements, vous pouvez planter de l’asperge, de l’épinard ou de la tétragone avec les tomates.

Quelles sont les variétés à éviter ?

Les plantes de la même famille botanique que les tomates (à savoir les Solanacées) sont leurs pires ennemies. Les végétations telles que pomme de terre, aubergine ou poivron sont ainsi à bannir dans votre potager notamment si vous souhaitez faire pousser des tomates.

Ces variétés se transmettent en effet les mêmes pathologies ainsi, elles sont à séparer de loin. Durant les étés humides, les pommes de terre plus sensibles que les tomates peuvent infecter la culture ce qui compromettra la récolte. De même, la betterave et le fenouil sont à éloigner de vos plants de tomates.

Quel gazon semer sur un espace à l’ombre et fréquenté ?
À quelle période tailler les cerisiers ?